Was Leonardo da Vinci a Medici?

Abel Arias

“1452

A grandson was born to me, the son of my son Ser Piero on the day of April 15, a Saturday, at the third hour of the night. He was named Leonardo. He was baptised by the priest Piero di Bartolomeo da Vinci. The godparents were: Messrs Tonino Piero di Malvoltto and Venzo Arrigho di Giovanni Tudescho; Mistresses Monna Lisa de Domenicho di Brettone, Antonia di Juliano and Maria Figliuolo di Nanny di Venzo.

Signed Antonio da Vinci n°389.”

 

 

The visitor to the museum of the town of Amboise will find this wording on what is considered the official certificate of baptism of Leonardo da Vinci. It was presented to Amboise in 1978 as a gift from the Tuscan town of Vinci with which Amboise is twinned. Amboise in Touraine, where Leonardo da Vinci, the most renowned Italian artist of the Renaissance, painter, scholar and inventor, died…

View original post 2 736 mots de plus

Publicités

A la mémoire d’Alain Gagnon

                                                                                 

                                                                                    L’angélisme, crayon à papier, coll. privée

                                                             » Je voudrais être cet arbre

                                                                      devant ta porte

                                                          et qui dessine au ciel pour toi « 

                                                                                              Alain Gagnon

Le divin en soi d’Alain

SONY DSC

Affiche réalisée pour Amnesty International avec un poème écrit par Alain Gagnon à cette occasion, 2010

Alors vient le vent d'A. Gagnon « Alors vient le vent… » extrait Les versets du pluriel d’Alain Gagnon

 » Ainsi de vagues images, venues du monde réel ou de vieux livres, se mêlaient-elles à plaisir dans mon esprit. Des figures féminines s’y distinguaient à pleine de fleurs ou de feuilles dont leurs robes et leurs chevelures étaient ornées; elles ne demandaient qu’à vous entraîner dans leurs rondes, à vous envelopper de leurs chants pour vous mettre à l’abri des coups, vous guérir des blessures; enveloppantes, étourdissantes, même et probablement trompeuses […]   »

al-page, mars 2010 Al-page, mars 2010

entre nous

Entre nous, 2010 dans la collection « Et lux(e) fuit »

Entre nous…

Il en est des rochers comme des humains et des barques. Ils décatissent avec plus de paresse, c’est tout. Inutile de s’y serrer tout contre, inutile de les peindre. Inutile de les sonder sous les suroîts qui giflent et garottent les mots.

Approchez vos lèvres, puis redites-moi cette peine qu’on ne saurait dire, ni à la sterne ni aux vents. Racontez cette douleur à ne partager qu’entre frères et soeurs de l’effroi vrai que le temps draine.

Alain Gagnon, 2010

c'est écrit fev 2012

Entre nous dans la collection « C’est écrit dans les murs »

SONY DSC

Entre nous, 05 juillet 2017

SONY DSC

Entre nous, 06 juillet 2017

Poïesis et Roses de Pierie(du 16 au 23 février à la Galerie La Ralentie, Paris 11)

Poïesis, Huile sur toile, février 2017 60x80cm

La création est ce désir de penser la vie ou l’amour en les reflétant de toutes les manières possibles par les moyens que nous possédons. Tout petit déjà, nous recréons le monde à notre échelle afin sans doute de mieux l’intégrer et peut-être de le comprendre un peu. C’est ainsi que ce petit d’homme, en l’occurrence mon fils, se crée l’illusion d’une rivière pour y faire glisser un objet qu’il a lui-même façonné, sur ce qui n’est qu’un tapis.

Poïesis

Les roses de Pierie, huile et aquarelle sur toile, Janvier 2017, 70x90cm

Les roses de Pierie sont les fleurs des Muses. Erato, muse de la poésie lyrique et érotique est couronnée de roses. Dans ce tableau, ce sont les différents aspects de l’Amour que je mets en parallèle, dans le but de montrer comment il a exercé et exerce encore  aujourd’hui le pouvoir de nous élever bien au-delà de ce que nous pensons être. Le bleu baroque sur fond rouge de venise ( couleur propre aux fresques romaines antiques) renvoie à l’eau et signifie ce qui va être révélé. Couleur de l’onde, symbole de la vie qui coule en soi, elle vibre et se délie comme autant de remous qui nous submergent et nous façonnent. C’est sur ce terrain là qu’Eros se niche, se love et se découvre. Le coquillage et l’arbre d’où naît sa source sont des références mythiques et bibliques.

SONY DSC

SONY DSC